A quel âge faut-il faire un lifting du visage ?

lifting du visage

Publié le : 05 août 20225 mins de lecture

Le but d’une chirurgie esthétique est de le ramener à la normale. Par conséquent, un lifting est une intervention chirurgicale qui retend simultanément la peau, les tissus et les muscles du visage ou du cou pour assurer des résultats naturels. Son but n’est pas d’apporter des modifications globales au visage, mais de lui redonner l’aspect d’il y a quelques années.

Le lifting du visage : c’est quoi exactement ?

Le lifting du visage s’affaisse et détend la peau et les muscles. Il s’agit de resserrer le tissu de ptose afin qu’il revienne à sa position d’origine. Les muscles retrouvent leur tension et la peau se régénère dans de nouvelles courbes sans traction excessive pour des résultats naturels. Chaque zone du visage peut bénéficier du lifting : tempes, sourcils, menton, bajoues, joues, ovale du visage. Il est courant d’associer le cou et le visage, puis on parlera de lifting cervico-facial. En revanche, l’aspect de la paupière ne peut être corrigé par le lifting isolé, il doit être associé à une blépharoplastie. Le lifting du visage devient souvent une étape obligatoire quand les techniques médicales cosmétiques qui stimulent l’élastine et le collagène n’ont plus d’effet notable sur le relâchement des tissus cutanés. Cette procédure élimine l’excès de peau et constitue un moyen agressif, mais très efficace de resserrer le visage à long terme. Pour plus d’informations sur le lifting du visage à Lyon et lifting du cou à Lyon, rendez-vous sur docteurnicolasgounot.com.

Quand faut-il faire le lifting du visage ?

Le bon âge pour un lifting est lorsque le visage est suffisamment détendu pour remettre chirurgicalement les tissus cutanés à sa place. En pratique, l’âge moyen des patients est compris entre 45 et 75 ans. Les liftings médicaux par l’injection d’acide hyaluronique, ultrasons, fils de tenseurs, radiofréquence, qui permettent de retarder l’âge de la première chirurgie esthétique et rendre la décision de choisir la chirurgie plus réfléchie correspond à la motivation très profonde. Mais ce n’est pas seulement l’âge qui doit être pris en considération. La dimension psychologique est également importante. La sensation d’un vieux visage est différente d’une personne à l’autre. Certains patients commencent à prendre des risques dès l’âge de 45 ans, tandis que d’autres n’ont que 60 ans ou plus. Les changements de vie sont fréquemment un puissant déclencheur. Tels que le divorce, la naissance d’un enfant avec une plus jeune femme, le syndrome du « nid vide ». Tous ces événements peuvent nuire à l’image d’une personne et lui donner envie de se ressourcer pour retrouver la meilleure estime de soi. En plus, il faut être complètement rassuré que l’image du lifting dans le grand public est parfois très négative. Vous devez être sûr que vous vous reconnaîtrez après la chirurgie et que les gens autour de vous, vous reconnaîtront sans se plaindre. Ainsi, en cas de signes évidents du vieillissement, tant que vous êtes en bonne santé, il n’y a pas d’âge limite pour le lifting du visage.

La procédure d’un lifting du visage

Le lifting chirurgical est réalisé sous anesthésie locale avec sédation intraveineuse ou anesthésie générale. Une hospitalisation d’une nuit dans une clinique est la plus courante, mais dans certains cas, un traitement ambulatoire (sortir le soir même) est possible. Au préalable, vous devez arrêter de fumer (de préférence 1 mois avant l’opération) et arrêter tout médicament favorisant les saignements (10 jours avant). Cette procédure faciale commence par une lipoaspiration du cou, suivie d’un lifting, qui consiste à resserrer les muscles faciaux et la peau pour traiter les bajoues et obtenir un angle défini entre le cou et le bas du visage. La peau est refermée par des fils fins non résorbables. Enfin, une application de pansement pour modeler le visage.

Cicatrice d’acné : comment retrouver une belle peau ?
Comment remodeler son nez sans passer par le bistouri ?