Chirurgie des bras : quelles solutions contre l’effet chauve-souris ?

L’effet chauve-souris correspond à un relâchement de la peau recouvrant le triceps, et peut rapidement avoir un effet esthétique négatif en raison de la perte de tonicité. Le relâchement de la peau des bras est généralement source de complexe ou de gêne pour de nombreuses personnes car il se traduit par un excès de graisse et une diminution de la masse musculaire. Les personnes qui ne parviennent pas à corriger ce défaut par la musculation peuvent recourir à la chirurgie, et il existe plusieurs options pour retendre la peau du bras.

Effet chauve-souris : le lifting du bras !

Le lifting du bras ou plastie brachiale est une intervention chirurgicale visant à retendre la peau de la face interne des membres supérieurs. Les patients souffrant d’un effet chauve-souris dû à la prise de poids ou à l’âge peuvent également demander cette opération pour des raisons esthétiques ou pratiques. Toutefois, ces patients devront subir des consultations chirurgicales afin de se préparer à l’intervention, et devront également suivre des consignes médicales 15 jours avant l’opération (arrêt des anti-inflammatoires, du tabac et de la contraception orale).

Après l’opération de lifting, la personne sera hospitalisée pendant quelques jours afin de surveiller son état, et sera également encouragée à se lever pour prévenir les risques de phlébite ou de complications. Il faut noter que cette solution capable d’éliminer l’effet chauve-souris est susceptible de laisser des imperfections sous forme de cicatrices permanentes et indélébiles.

Essayez la liposuccion !

Destinée aux hommes et aux femmes, la liposuccion se caractérise par l’aspiration des parties graisseuses excessives présentes sur toutes les zones du corps. La liposuccion complète d’autres méthodes chirurgicales comme le lifting, mais elle peut aussi être pratiquée seule si la graisse est localisée et non diffuse.

Son application nécessite également une peau qui conserve une bonne élasticité afin qu’elle puisse se rétracter naturellement. Les patients qui n’ont pas un indice de masse corporelle normal ne sont pas éligibles à la liposuccion. Par ailleurs, cette technique nécessite des retouches chirurgicales selon les cas afin d’obtenir un résultat relativement harmonieux.

Le remaillage des bras !

Considéré comme l’option la moins invasive pour retendre la peau de la face postérieure des bras, ce procédé offre un excellent effet régénérateur permettant un rajeunissement significatif. Indolore et rapide, la procédure est recommandée aux personnes ayant une peau fine ou sans excès de graisse, et peut être combinée à plusieurs solutions chirurgicales. Cependant, une consultation est toujours obligatoire et les suites postopératoires peuvent nécessiter un traitement anti-inflammatoire.

Implants mammaires : quelle taille, quelle forme ?
La liposuccion est-elle efficace contre la cellulite ?